REER ou CELI?

En plus du régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) comporte aussi plusieurs avantages non négligeables pour économiser en vue de la retraite.

Le REER

Spécialement conçu pour accumuler des revenus de retraite, le REER comporte deux avantages notables :

  • Les sommes cotisées sont déduites de votre revenu imposable, ce qui peut vous donner droit à un remboursement d’impôt.
  • Les intérêts générés par vos placements ne sont pas imposables tant qu’ils demeurent dans votre REER.

Vous pouvez cotiser jusqu’à 18 % de votre salaire admissible ou le maximum autorisé par le gouvernement. Si vous n’avez pas cotisé pour le maximum chaque année, le montant inutilisé de vos droits de cotisation s’accumule d’année en année.

Autres utilisations possibles du REER (sous certaines conditions) :

  • Acheter une nouvelle propriété, dans le cadre du régime d’accès à la propriété (RAP).
  • Effectuer un retour aux études, grâce au régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP).

Le CELI

Malgré que les cotisations au CELI ne soient pas déductibles d’impôt, ceci a pour avantage que vous n’aurez pas à en payer au moment de retirer les sommes voulues!

Les principales différences du CELI par rapport au REER :

  • Les sommes retirées peuvent être déposées à nouveau à compter de l’année suivante.
  • Les sommes retirées ne sont pas considérées dans vos revenus. Elles peuvent être retirées à tout moment et n’affectent pas les montants des prestations gouvernementales.
  • Il n’y a pas de limite d’âge pour cotiser.

Contrairement au REER, la cotisation maximum ne dépend pas de votre revenu. Il s’agit plutôt d’un montant fixe, indépendant de votre salaire et déterminé chaque année par le gouvernement. Si vous n’avez pas cotisé pour le maximum chaque année, le montant inutilisé de vos droits de cotisation s’accumule d’année en année.

REER ou CELI?

Prenez la décision en tenant compte de vos besoins et de vos revenus. Comme les retraits au CELI n’influencent pas les prestations gouvernementales, il peut être intéressant si vous pensez que votre revenu de retraite ne sera pas très élevé. Le REER, quant à lui, permet plus facilement de planifier les montants retirés, ce qui est pratique si vous êtes moins discipliné.

Vous pouvez aussi combiner les deux et utiliser votre REER pour votre revenu de retraite principal, tout en gardant un montant dans un CELI pour pallier les imprévus sans affecter votre revenu imposable!

De combien ai-je besoin pour ma retraite?

Il n’y a pas de formule magique pour calculer le montant dont vous aurez besoin pour votre retraite. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Voici quelques pistes pour amorcer votre réflexion.

Définissez vos projets et vos objectifs de retraite

  • Voyage ou autres ambitions : que voulez-vous réaliser comme projet de retraite?
  • Travail : prendrez-vous une retraite anticipée ou continuerez-vous à travailler à temps partiel?
  • Logement : pensez-vous conserver votre maison ou déménager dans un logement plus petit?
  • Dettes : aurez-vous encore des dettes à votre retraite?

Prévoyez vos dépenses

Un bon point de départ pour prévoir vos besoins de retraite est d’analyser vos dépenses actuelles et de trouver celles qui sont reliées à votre travail et qui seront moins importantes : vêtements, dîners au restaurant, essence, etc.

Considérez aussi vos dettes importantes, comme le prêt hypothécaire. Sera-t-ilremboursé au moment de la retraite? Pensez-vous plutôt déménager dans une maison plus petite ou dans un centre pour personnes âgées? Ces décisions peuvent avoir certaines répercussions sur vos dépenses.

Estimez la durée de votre retraite

Il s’agit d’un élément important à considérer. Si votre retraite devait s’échelonner sur 30 ans, auriez-vous assez d’argent? En reportant votre retraite de 5 ans, vos économies devront couvrir 25 ans, et vous gagnerez 5 ans de salaire supplémentaire. Cela pourrait faire toute la différence dans votre budget.

Fonds d’urgence : pensez aux imprévus

Au moment de planifier votre retraite, évaluez différents scénarios qui pourraient avoir une incidence sur vos revenus :

  • Prendre votre retraite plus tôt pour des raisons personnelles ou professionnelles.
  • Des dépenses majeures inattendues, par exemple des réparations urgentes à votre maison.
  • Un problème de santé grave qui vous touche ou qui touche un proche et qui nécessite des soins coûteux.

Évaluez l’impact qu’auraient de tels événements sur vos finances. Vous pourrez alors constituer un fonds d’urgence réaliste pour votre retraite. Profitez-en aussi pour vérifier si votre assurance vie et votre assurance invalidité ou maladie grave correspondent toujours à vos besoins.

Évaluez et réévaluez

Vos objectifs, votre santé et votre situation financière évolueront au fil des ans. Plus vous vous rapprocherez de la retraite, plus vos besoins se préciseront. Il est donc important de revoir votre plan de retraite de temps en temps pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

N’hésitez pas à demander l’aide d’un spécialiste pour évaluer différents scénarios et établir un plan avec lequel vous serez à l’aise.

Déterminer l’âge de votre retraite

Évaluer vos différentes sources de revenus et leurs particularités vous permettra de déterminer le meilleur moment pour prendre votre retraite.

Pour décider de l’âge approximatif auquel vous aimeriez prendre votre retraite, évaluez les différents piliers de prestations gouvernementales ainsi que votre épargne personnelle. Le montant que vous aurez à épargner pour atteindre vos objectifs et maintenir le niveau de vie souhaité variera en fonction de l’horizon de temps dont vous disposez pour économiser. Certains facteurs, par exemple l’augmentation du coût de la vie, auront aussi une incidence sur le montant nécessaire à mettre de côté.

Deux piliers de prestations gouvernementales pourront vous être versées sur une base mensuelle :

Premier pilier : la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV)

Second pilier :

  • le Régime de rentes du Québec (RRQ – province du Québec seulement) ou
  • le Régime de pensions du Canada (RPC – autres provinces)

Avant 60 ans

Si vous bénéficiez d’un régime de retraite offert par votre employeur, vous pourriez avoir droit à une retraite anticipée. Les prestations que vous recevrez seront révisées à la baisse étant donné que vous recevrez votre rente sur une plus longue période.

Entre 60 et 64 ans

Au Québec, vous pourrez alors vous prévaloir du Régime de rentes du Québec. Dans le reste du Canada, vous pourrez avoir droit au Régime de pensions du Canada. Encore une fois, les prestations que vous recevrez seront révisées à la baisse.

Si vous choisissez de commencer à recevoir vos prestations avant l’âge de 65 ans, vous n’en toucherez qu’un pourcentage, à vie.

À partir de 65 ans

Si vous bénéficiez d’un régime de retraite offert par votre employeur, vous aurez droit à la totalité de la rente qui est prévue dans votre contrat. Vous aurez aussi droit aux prestations de tous les régimes d’aide gouvernementaux, et ce, sans pénalités. Vous souhaitez continuer à travailler après 65 ans? Vous pourrez choisir de différer vos prestations gouvernementales jusqu’à l’âge de 70 ans.

À la retraite, les prestations des régimes gouvernementaux ne constitueront qu’un revenu minimal de base. Vous devrez nécessairement puiser dans votre épargne pour subvenir à vos besoins. L’argent que vous aurez mis de côté tout au long de votre vie active servira à compléter vos revenus de retraite. Il existe divers moyens d’épargner en prévision de la retraite. Les plus utilisés sont les régimes enregistrés d’épargne retraite (REER) et les régimes volontaires d’épargne retraite (RVER – au Québec seulement).

Les experts estiment que pour maintenir votre niveau de vie, il vous faut prévoir un revenu à la retraite qui correspond à environ 70 % du salaire brut que vous touchiez avant la retraite. Il s’agit d’une règle générale. Votre situation personnelle et vos projets seront les véritables indicateurs qui vous aideront à prendre une décision éclairée.

Un conseiller financier peut vous accompagner à bien préparer cette étape importante de votre vie.