REER ou CELI?

En plus du régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) comporte aussi plusieurs avantages non négligeables pour économiser en vue de la retraite.

Le REER

Spécialement conçu pour accumuler des revenus de retraite, le REER comporte deux avantages notables :

  • Les sommes cotisées sont déduites de votre revenu imposable, ce qui peut vous donner droit à un remboursement d’impôt.
  • Les intérêts générés par vos placements ne sont pas imposables tant qu’ils demeurent dans votre REER.

Vous pouvez cotiser jusqu’à 18 % de votre salaire admissible ou le maximum autorisé par le gouvernement. Si vous n’avez pas cotisé pour le maximum chaque année, le montant inutilisé de vos droits de cotisation s’accumule d’année en année.

Autres utilisations possibles du REER (sous certaines conditions) :

  • Acheter une nouvelle propriété, dans le cadre du régime d’accès à la propriété (RAP).
  • Effectuer un retour aux études, grâce au régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP).

Le CELI

Malgré que les cotisations au CELI ne soient pas déductibles d’impôt, ceci a pour avantage que vous n’aurez pas à en payer au moment de retirer les sommes voulues!

Les principales différences du CELI par rapport au REER :

  • Les sommes retirées peuvent être déposées à nouveau à compter de l’année suivante.
  • Les sommes retirées ne sont pas considérées dans vos revenus. Elles peuvent être retirées à tout moment et n’affectent pas les montants des prestations gouvernementales.
  • Il n’y a pas de limite d’âge pour cotiser.

Contrairement au REER, la cotisation maximum ne dépend pas de votre revenu. Il s’agit plutôt d’un montant fixe, indépendant de votre salaire et déterminé chaque année par le gouvernement. Si vous n’avez pas cotisé pour le maximum chaque année, le montant inutilisé de vos droits de cotisation s’accumule d’année en année.

REER ou CELI?

Prenez la décision en tenant compte de vos besoins et de vos revenus. Comme les retraits au CELI n’influencent pas les prestations gouvernementales, il peut être intéressant si vous pensez que votre revenu de retraite ne sera pas très élevé. Le REER, quant à lui, permet plus facilement de planifier les montants retirés, ce qui est pratique si vous êtes moins discipliné.

Vous pouvez aussi combiner les deux et utiliser votre REER pour votre revenu de retraite principal, tout en gardant un montant dans un CELI pour pallier les imprévus sans affecter votre revenu imposable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *